top of page
  • Photo du rĂ©dacteur100%RAS

COMMUNIQUÉ 📣 N°9 : Clap de fin

DerniĂšre mise Ă  jour : 3 nov. 2022

Samedi 8 octobre 2022

ES8 : Tafnidilt / Agadir. Étape : 372 kms



Sur le sable abandonné, coquillages et crustacés


Pour cette ultime Ă©tape, la ville d’Agadir qui reçoit les valeureuses concurrentes de la premiĂšre Ă©dition, du RAS 2022. Agadir est devenue en quelques annĂ©es une citĂ© balnĂ©aire en plein essor. C’est aussi le premier port de pĂȘche du Maroc.

Agadir signifie en Arable ‘’ Grenier collectif fortifiĂ© ‘’ En BerbĂšre et Talus’’.

En 1930, ce fut une Ă©tape importante de l’AĂ©ropostale ou Saint-ExupĂ©ry et Mermoz, y faisaient escale.


DĂ©couverte

CP = Check Point. CH = ContrĂŽle Horaire. WP = Waypoint. Erg = Etendu de sable. fesh-fesh = Sable fin et mou. Papa Charlie = PC Course. Tango = VĂ©hicule mĂ©dical. BouchonnĂ© = EmpĂȘcher de passer. TankĂ© = Se poser dans le sable. Jardiner = Tourner en rond. Poireau = DĂ©butant. HP = Hors Piste. TTSPP = Tout Droit Sur Piste-Principale. PP = Piste parallĂšle
 VoilĂ  des termes que les nouveaux ont entendus durant cette premiĂšre Ă©dition. Un langage spĂ©cialement conçu pour le sport mĂ©canique. La gentille balade entre potes, mais au combien solitaire devient fascinante lorsqu’on dĂ©couvre l’autre facette du sport automobile.


C’est la lutte finale !

Non partant : 107 Bos/Correia Toyota 90. Au comble de l’émoi pour avoir vĂ©cu un retournement de situation, l’équipage #107 qui partait favori a encaissĂ© en prime, la dĂ©cevante expĂ©rience du Coitus interruptus !


Ce matin, c’est l’opĂ©ration LĂ©ontine ! Branle-bas de combat, tout le monde semble au taquet sur la ligne de dĂ©part, pour l’ultime Ă©tape du Rallye. Au programme, 372 kms, dont 34,31 kms de spĂ©ciale chrono. Comme Ă  son habitude, le soleil est au rendez-vous. À la file indienne, trĂšs vite l’ambiance s’échauffe et la ferveur monte au fur et Ă  mesure que le top dĂ©part approche. Dans l’habitacle des 100% RAS, les pilotes et copilotes sont aussi tendus que leurs amortisseurs ! C’est assez comprĂ©hensible, car tout va se jouer dans les derniers kms de la Plage Blanche. VouĂ©e aux plus solides, cette petite spĂ©ciale de 34 kms pourrait bien ĂȘtre le thĂ©Ăątre d’un changement au classement gĂ©nĂ©ral. En tout cas, espĂ©rons que cette derniĂšre donne lieue Ă  une passe d’armes, entre les favoris ?


Le premier vĂ©hicule s’élance Ă  toute vitesse sur la piste en serpent de mer de sable. Ensuite, la caravane se dirigera entre des palmeraies magnifiques, entre lacĂ©es d’oasis en flan de falaises. Du grand spectacle pour cette derniĂšre course haute en couleur, il leur faudra affronter une zone trialisante et trĂšs rocailleuse sur des chemins de chĂšvres.

Une fois n’est pas coutume, les guĂ©s sont pleins d’eau, ce qui permet aux photographes de faire crĂ©piter les flashs, sur les belles et hautes gerbes d’eau.

À mi course, les trois favoris du futur podium ne lĂąchent rien. Seul SSV en course, le #120 n’est pas venu sur cette Ă©preuve pour faire de la dentelle ! Bien au contraire, cette petite bĂȘte reste farouchement hargneuse. Les ‘’Sauterelles’’ , c’est leur surnom dans le sport automobile sortent toujours du bois au dernier moment pour avaler leurs rivaux. Le couteau entre les dents, elles glissent sur le sable Ă  la vitesse d’un Cobra, toujours prĂȘts Ă  bondir sur sa proie pour avaler les grosses cylindrĂ©es.


La délivrance

Le dernier CP, en positionnĂ© sur la plage abandonnĂ©, Ă  cĂŽtĂ© des coquillages et des crustacĂ©s de l’OcĂ©an Atlantique. Tout est prĂȘt pour recevoir et applaudir les rescapĂ©es du premier 100% RAS. En tout cas, pour des questions de suprĂ©matie, chacun est bien dĂ©cidĂ© Ă  s’imposer dans cette ultime finale.


Au poste de contrĂŽle, deux professionnels de cet exercice : Sylvie et Sylvain Monier. Tous les deux membres de la FFSA, ils parcourent la France sur toutes les Ă©preuves nationales. FidĂšle au poste, ils scrutent chrono Ă  la main les phares du premier vĂ©hicule qui franchira la ligne d’arrivĂ©e. Au loin, un nuage de sable fin voltige dans le ciel sur la Plage Blanche. Le vainqueur passe Ă  la vitesse d’un cheval au galop devant eux, sous un tonnerre d’applaudissements des membres de l’organisation, prĂ©sents sur la ligne d’arrivĂ©e. Pour les dĂ©butant.e.s, c’était comme un baptĂȘme du feu, quelque chose de fort et d’immense. AprĂšs une petite halte pour les photos de famille et un petit cafĂ©, il Ă©tait temps de rejoindre Agadir, en roulant sur le sable mouillĂ© de la plage Blanche sur 26 kms, de roulage. Ensuite, rejoindre l’hĂŽtel par le goudron, jusqu’à Agadir. La fin de la soirĂ©e se termine par l’incontournable remise des prix. Les dames sont sur leur 31 pour recevoir leur prix bien mĂ©ritĂ© et aussi, les fĂ©licitations du patron. Yves Tartarin en profite pour faire annonce choc « Les Ă©quipages de cette premiĂšre Ă©dition qui s’inscriront sur l’édition 2023, recevront une prime de 1000 euros ». VoilĂ  qui devrait inciter les Ă©quipages de 2022 Ă  revenir en 2023.


Yves Tartarin a dit


« Ce soir le rĂȘve est devenu rĂ©alitĂ©. VoilĂ  deux ans que je peaufine cette nouvelle Ă©preuve, contre vents et marĂ©es, avec, il faut le reconnaĂźtre, des moyens financiers et matĂ©riels qui n’ont rien Ă  voir avec les grands Ă©vĂšnements sportifs. Oui, Je suis satisfait d’avoir rĂ©ussi Ă  organiser une Ă©preuve automobile Tout Terrain dans une grande partie de ce pays. En principe, la plupart des autres Ă©preuves fĂ©minines, se contentent de tourner en rond au mĂȘme endroit, depuis des annĂ©es. GrĂące Ă  GĂ©rard Picot, j’ai rĂ©ussi Ă  faire dĂ©couvrir de nouveaux paysages, et ce, dans diffĂ©rents endroits du pays. En matiĂšre de dĂ©paysement, le 100% RAS n’a pas Ă  rougir, du travail accompli, avec l’aide bien entendu de toute une Ă©quipe dĂ©vouĂ©e, Ă  100% pour l’épreuve.


Satisfait aussi, par le cĂŽtĂ© solidaire. En effet, la motivation premiĂšre des Ă©quipages prĂ©sents Ă©taient de soutenir la recherche mĂ©dicale, et tout particuliĂšrement, pour battre une foi pour tout, cette saloperie de cancer, qui ronge la vie de milliers de personnes. Alors, comment ne pas l ‘ĂȘtre ? Il est vrai que cette annĂ©e, nos bĂ©nĂ©fices seront rĂ©duits comme une peau de chagrin, puisqu’il n’y avait pas assez d’équipages pour amortir l’investissement, qui est demandĂ© pour organiser une telle Ă©preuve.


J’en profite pour remercier tous membres de l’organisation et les partenaires qui nous ont fait confiance, et aussi, la presse automobile spĂ©cialisĂ©e qui a relayĂ©e nos communiquĂ©s de presse (autonewsinfo.com). La rĂ©ussite tient essentiellement Ă  cette

chaĂźne d’union ou chacun a apportĂ© sa petite pierre Ă  l’édifice. Satisfait, on le serait Ă  moins du rĂ©sultat final. Rendez-vous Ă  l’annĂ©e prochaine pour de nouvelles aventures ».


Clap de fin

Conclusion, il ne faut pas chercher plus loin les raisons qui poussent les concurrents Ă  tout mettre en Ɠuvre pour revenir l annĂ©e suivante.


Classement ES8

1 # 138 Mellado/Bechet Jeep Wrangler (FR)

2 # 169 Martinez/Lebeau Mitsubishi (FR)

3 # 150 Guerin/Martineau Toyota HDJ 80 (FR)

4 # 333 Balastegui/Beaugrand Toyota KDJ 80 (FR)

5 # 120 Dautigny/Durand Gasselin SSV Polaris RZR 900 (FR)


Podium 2022

1 # 138 Mellado Christel/Bechet Karine Jeep Wrangler (FR)

2 # 169 Martinez Lisa/Lebeau Jean-Luc Mitsubishi Pajero (FR)

3 # Martineau Sophie/Guerin Stéphanie Toyota HDJ 80 (FR)


Article : Gilles David. S/Presse : 100% RAS

Photo : Maxence V.



222 vues0 commentaire
bottom of page