top of page

COMMUNIQUÉ 📣 N°5 : PaupiĂšres lourdes et traits tirĂ©s

DerniĂšre mise Ă  jour : 3 nov. 2022

Mardi 4 octobre 2022

ES4 : 2e boucle. Merzouga / Merzouga. Étape : 66,52 kms



PaupiÚres lourdes et traits tirés

Le RAS commence Ă  s’habituer au sable de Merzouga. Cette fois, les pilotes comprennent que face Ă  lui, il faut rester concentrĂ©, mĂȘme Ă  faible vitesse. Cette fameuse farine piĂ©geuse de mer de sable, qui engloutie les Ă©coutilles et fait peur aux plus tĂ©mĂ©raires. Mais si le sable permet de rouler en toute libertĂ©, il est aussi trĂšs utile pour compter le temps. D’oĂč le rĂŽle du sablier et du marchand de sable !

Ce matin au bivouac des mille et un nuits, les paupiĂšres Ă©taient lourdes. Heureusement qu’aujourd’hui, c’est une toute petite spĂ©ciale qui attend les concurrents.

Le road book annonce 52,70 kms de pistes en tous genres. À la lecture des pages, la piste n’est pas trĂšs cassante. Si le parcours ne rĂ©vĂšle aucune grande difficultĂ©, la succession de changement de caps s’annonce usante pour les pilotes et les machines, mais aussi des plus motivantes pour dĂ©clarer la guerre sur ce terrain propice aux meilleures lames.


Non partant # 333 Beaugrand/Balastegui.


Pendant que les pilotes se prĂ©parent Ă  rejoindre le point zĂ©ro, l’équipe de Jean-Michel Dumas installe la ligne dĂ©part (BĂąches, flammes
). Il est aussi aidĂ© par les deux toubibs, David et Olivier. Finalement, tout le monde est sur pont. Yvelyne, aussi mĂ©decin du rallye, donne quelques conseils sur la grille de dĂ©part pour Ă©viter d’ĂȘtre malade sur la parcours. Il faut dire que les fortes chaleurs de ces deux derniers jours, commencent Ă  Ă©puiser les corps.


Ce matin Sur la ligne de dĂ©part, tous les regards seront rivĂ©s sur l’équipage #107 Bos/Correira avec leur Land Cruiser 90, qui fait habituellement preuve d’une motivation de circonstance. Mais au delĂ  de la performance de l’étape de dimanche, qui a Ă©tĂ© prise en compte pour le dĂ©part d’aujourd’hui, cet Ă©quipage aura le privilĂšge non nĂ©gligeable de s’élancer le premier sur les pistes, Ă  10h30, sans la poussiĂšre. De plus, dans cette bataille latente, on voit bien que l’équipage est remontĂ© comme un coucou ! pour une Ă©chappĂ©e au long court ?


Au milieu du petit train en attente du signal, nous retrouvons l’équipage 100 % Britannique avec leur Defender #110. Si nous devions dĂ©cerner un prix de l’élĂ©gance, c’est trĂšs certainement celui-ci qui remporterait la mise. D’une part, par la dĂ©coration du vĂ©hicule et d’autre part, par l’élĂ©gance des deux nanas, tirĂ©es Ă  quatre Ă©pingles, tous les matins.


Le premier Ă©quipage Ă  passer la ligne d’arrivĂ©e Ă  Merzouga, est la Jeep Wrangler #138, suivit de prĂšs par le Land Cruiser #107, qui Ă©tait parti premier.

Oubliant la poussiĂšre de l Ă©tape, la fatigue d’une demi journĂ©e de pistes, l’aprĂšs midi est consacrĂ© Ă  l’indispensable rĂ©vision des vĂ©hicules, avant d’aller plonger une tĂȘte dans la piscine, du Nomad Palace, car si les Ă©quipages sont Ă  bout de souffle et les machines aussi.


Les couteaux Suisse du RAS

En parallĂšle de la course, il y a les Raiders, ces fameux baroudeurs toujours prĂȘts Ă  affronter les pistes, certes Ă  un rythme moins soutenu, mais aussi, Ă  donner un coup de main Ă  l’organisation. Toujours disponibles pour aider et Ă  remonter le moral de celles et ceux qui ont un petit coup de pompe. Yves Tartarin Ă  missionnĂ© Marc Aivazian et Maurice de Lageneste pour encadrer les baroudeurs. Deux Lawrence d’Arabie aux lames aiguisĂ©es qui connaissent par cƓur l’environnement et la nav.

Quant au Team Manger, GĂ©rard Picot, il peut passer de traceur de pistes au plantĂ© de bĂątons sans aucun problĂšme, mĂȘme s’il n’y a pas de neige ! Pour loger tout ce petit monde, Murielle BƓuf est chargĂ©e de l’hĂ©bergement. Ce n’est pas une mince affaire de loger toute la caravane, surtout quand les hĂŽtels sont complets. Tous les jours, elle doit jongler avec les entrants et les sortants. Force et de constater que sur cette Ă©preuve, il y a d’innombrables couteaux Suisse. Sans eux, ce genre d’épreuve ne pourrait pas avoir lieu.


Monsieur Eddy

Ce soir au bal masquĂ©, OhĂ©, ohé  les Goldie’s sortent le grand jeu. L’invitĂ© de ce soir Ă©tait Monsieur Eddy, qui devait rejoindre le Nomad Palace de Merzouga, aprĂšs son concert du studio Gabrielle. À l’hĂŽtel, dĂšs l’ouverture du guichet les billets s’arrachaient Ă  prix d’or ! et tous les retardataires se crĂȘpaient le chignon pour ĂȘtre au premier rang,

Malheureusement, quelques minutes avant le coup d’envoie du concert privĂ© pour le RAS, Monsieur Eddy nous fait faux bon Ă  cause d’une grĂšve surprise Ă  Orly.

Panique Ă  bord, ni une ni deux, Gilou se propose de le remplacer au pied levĂ©, sans demander de cachet Ă  Yves Tartarin. Dans la salle, c’est un soulagement, car finalement aprĂšs le concert, toute la caravane a bien compris que la copie Ă©tait meilleure que l’original. Sans rancune, Monsieur Eddy.


Elles ont dit


Aujourd’hui, nous recevons l’équipage #186 Vaz/Rambault qui roule sur un Toyota KDJ 120. Deux Poitevines au caractĂšre bien trempĂ©. « Pour nous, c’est une premiĂšre. On s’est rencontrĂ© par l’intermĂ©diaire d’une association de cheffes d’entreprises. Manuela est gĂ©rante d’un restaurant et moi, je suis assistante commerciale. Personnellement, j’ai remplacĂ© au pied levĂ© la coĂ©quipiĂšre de Manuela. C’est la raison pour laquelle, je suis ici. CĂŽte budget, nous l’avons bouclĂ© en trois mois, avec comme partenaires (AcadĂ©mie Manager, Docteur House, La Table de Belfois, Atelier Rambault, Kodevelop, Motoball de Neuville
). Nous sommes heureuses d’ĂȘtre lĂ , ce qui nous a plut le plus, se sont toutes les parties trialisantes et glissantes, contrairement au sable fin des dunes qui nous ont un peu stressĂ©es, mais aussi, le dĂ©chiffrage du road book, qui n’est pas notre point fort. Pour des profanes comme nous, il aurait Ă©tĂ© souhaitable de nous donner un petit cours Ă  FĂ©s pour nous initier Ă  sa lecture ».


Classement provisoire ES4

1 #138 Mellado/Bechet Jeep Wrangler (FR)

2 # 107 Bos/Correira Land Crusier 90 (FR)

3 # 150 Martineau/Guerin Toyota HDJ 80 (FR)

4 # 110 Tait Wright/Kirk Land Rover Defender ((BRI)

5 # 120 Dautigny/Durand Gasselin SSV Polaris RZR 900 (FR)


Article : Gilles David. S/Presse : 100% RAS





214 vues0 commentaire
bottom of page